Où et comment l’installer ?


Le lieu de pose :

Le choix du lieu de pose et de la hauteur, vont dépendre de plusieurs facteurs.

En premier lieu, c’est l’espèce visée qui va déterminer le lieu :

Certaines espèces nichent au sol, d’autres proche du sol (rougegorges, troglodytes …), dans des buissons, des haies (fauvettes, merles, grives…)d’autres dans la strates arbustives (mésanges, sitelles…), ou encore d’autres sur ou dans nos bâtiments (hirondelles, effraies…)


Par exemple alors qu’une chouette Effraie niche souvent dans des granges ou des hangars, la Hulotte nichera plutôt dans les bois, lieu que n’utilisera pas la Chevêche que l’on retrouvera en milieux ouverts.


L’étude des spécificités de chaque espèce est donc nécessaire pour le choix du nichoir et du lieu adapté.



Outre les spécificités de chaque espèce il demeure des points communs à prendre en compte dans le choix du lieu de pose :

Le dérangement :

Pensez à installer les nichoirs dans des lieux où la fréquentation sera faible voir nulle pour permettre la tranquillité de la nichée pendant la période de reproduction (Mars -Août), éviter le stress qui serait occasionné par votre présence, ou pire, l’abandon de la nichée par les parents si ils vous surprennent à proximité du nid!

L’orientation :


Bien qu’on parle souvent d’une orientation idéale au Sud, à L’Est ou au Sud Est, il s’agit seulement de généralité qui conviennent dans la plupart des cas mais pas systématiqueme, parfois même ces orientations seront déconseillés selon les spécificités du lieu !
En effet l’essentiel est plutôt de NE PAS orienter le nichoir face aux vents dominants.
Bien qu’ils viennent souvent de l’ouest, ou, pour les vents froids, souvent du Nord, Nord Est, ces orientations peuvent changer en fonction des effets de site (direction du vent qui varie en fonction du relief, des micro-climats, comme des effets venturi, effet coussin, vent ascendant etc…)

Il convient donc de retenir ici d’orienter le nichoir de manière à ce que le trou d’envol ne soit pas face à la pluie, ni aux vents dominants, et aux vents froids.

L’accès aux prédateurs :


Un nichoir mal conçu, mal posé, peut devenir, au lieu d’une aide, un piège condamnant la future nichée.
Nous devons ainsi veiller à ne pas installer de nichoir dans un lieu accessible au chat (qui saute jusqu’à 2 mètres), donc pas de muret à côté ou de branche en dessous, à côté ou au dessus du nichoir sur lequel le prédateurs pourrait se poser.
Ceci est aussi vrai pour les autres prédateurs dont on peut limiter les risques de prédation pour mener à bien la nichée, dont les prédateurs ailés.
Dans cette même idée il est fortement déconseillé d’installer des perchoirs de toute sorte qui favoriserai l’accès au nichoir !

De plus, selon l’espèce, il peut être intéressant d’inclure le nichoir dans un milieu végétal propice à la protection naturelle, de type ronces, aubépine, houx, rosier, etc


Retrouvez l’article dédié pour en savoir plus sur les systèmes anti-prédation à prendre en compte lors de la construction ou l’achat de nichoirs.


La distanciation entre les nichoirs :


Cette distance dépendra du type de nichoir car chaque espèce à ses propres tolérances envers la présence d’autres oiseaux et surtout un territoire plus ou moins grand qui ne permettra pas forcément l’installation d’autres oiseaux à proximité.
L’étendue de ce territoire dépendra en premier lieu de la disponibilité de ressource en nourriture, puis dépendra de l’espèce, de l’individu, de la configuration du lieu, des espèces présentes et d’autant de paramètres variables encore.
Il convient donc de s’interroger / d’interroger les experts, selon le nichoir à installer et les spécificités de votre lieu.

Les techniques de pose :

Afin de ne pas abîmer l’arbre ne vissez pas sur le tronc ou sur une branche !

L’idéal est de fixer le nichoir à l’aide d’un fil de fer gainé que l’on entoure autour de l’arbre en glissant un morceaux de bois en dessous du fil de fer à l’opposé du nichoir, afin de ne pas stranguler l’arbre dans sa pousse.
Le nichoir peut également être suspendu sous une branche, en évitant un ballant trop important en cas de vent fort (un hauban peut être fixé en dessous dans ce cas).

N’hésitez pas à me consulter pour une pose personnalisée,
sur place ou par visio,
en fonction des spécificités de votre lieu,
afin d’augmenter les chances d’occupation de vos nichoirs

2 commentaires sur « Où et comment l’installer ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :