Le magnifique Colibri Jacobin


Alors que le bourdonnement des ailes de ce grand colibri (~11 à 12cm) m’alerte sur sa présence, je me retourne et le vois posé sur cette branche à quelques mètres de haut.

Quelques secondes de plaisir qui me donnent le temps d’immortaliser la rencontre, et l’occasion de vous parler d’un fait particulier qui le concerne !

Mâle et femelle, pas si simple à discerner !

Pourtant, voici la différence de plumage des deux sexes. Une différence évidente, avec, comme souvent chez les oiseaux, le mâle qui porte une tenue bien plus colorée et éclatante que la femelle.
Ma photo montre donc a première vue un jeune mâle car le bleu est déjà entrain d’apparaître !

Credit: Artwork by Jillian Ditner, Cornell Lab of Ornithology.

Malheureusement ce n’est pas si simple .
L’évolution nous propose une petite farce…


Des femelles déguisées en mâle

Il y aurait, environ 20% des femelles adultes qui porteraient le plumage du mâle adulte !
Ce juvénile, peut donc, être un mâle ou une femelle !
Un vrai casse-tête pour l’observateur !

Pourquoi donc certaines femelles adoptent le plumage des mâles?

Les études récentes (et particulièrement les travaux de Jay J. Falk, de l’université de Washington), expliquent ce changement de plumage (appelé polymorphisme) par la volonté d’augmenter l’accès aux ressources alimentaires !

En effet, les mâles, plus grands, plus agressifs, et plus efficaces au « vol combatif », ont tendance à vigoureusement défendre leur territoire, leur zone de nourrissage. Et ce avec les autres colibris, particulièrement les plus petits, mais aussi au sein de la même espèce.


Il s’agit pour les femelles d’imiter les mâles afin d’avoir accès à d’avantage de sites de nourrissage, mais uniquement en leur empruntant leurs couleurs, car elles n’adoptent pas les comportements agressifs des mâles pour autant!

Ce stratagème suffit à leur offrir plus de temps sur les zones de nourrissage alors que les femelles avec le plumage « femelle » subissent d’avantage de pressions et de pourchasses de la part des mâles.

Ce polymorphisme est limité aux femelles, car les mâles n’arboreraient qu’un seul plumage, comme illustrés ci-dessous (ou presque, comme on le verra plus loin)

Credit: Artwork by Jillian Ditner, Cornell Lab of Ornithology.
Credit: Artwork by Jillian Ditner, Cornell Lab of Ornithology.

L’image de gauche et du centre montrent 2 femelles adultes : une avec un plumage de femelle et l’autre avec un plumage de mâle.
L’image de droite montre un plumage juvénile.

Un avantage mais aussi des inconvénients

Cette stratégie n’est pas utilisée par toutes les femelles comme on l’a vu, et c’est ce qui permet de mieux appréhender les avantages et les inconvénients de ce plumage.
Il semble que les mâles continuent a se tourner en majorité vers les femelles qui arborent le plumage « femelle » pour se reproduire.
Ce qui est une nouvelle farce de l’évolution, car en général, dans le monde des oiseaux, les couleurs vives des mâles ont un rôle clé dans la reproduction !
Et quand bien même une femelle au plumage de mâle aurait réussi à se reproduire, elle serait bien plus visible au nid, donc plus enclin à se faire prédater pendant qu’elle couve ou qu’elle nourrit ses petits.

Pour complexifier encore le tout

Et puis comme tout n’est pas tout noir ou tout blanc, il existe en réalité une déclinaison de plumages qui ont été noté chez les mâles et les femelles, comme l’illustre le tableau ci dessous.

https://tinamubirding.com/en/variaciones-alteraciones-de-color-y-aspectos-reproductivos-del-colibri-collarejo-florisuga-mellivora/

Un mimétisme trompeur au delà des colibri

Ce mimétisme trompeur n’est pas propre au Colibri jacobin, mais il serait partagé par bien d’autres espèces de Colibris. Les études sont récentes et bien d’autres surprises restent à découvrir, des théories à approfondir, remodeler ou a réfuter !

Quelles sont l’ensemble des raisons de ces changements de plumage ? Est ce que ces stratégies sont transmissibles ou pas de façon héréditaire, est-ce un choix délibéré et a quelle moment intervient-il ? Est-ce permanent ou temporaire ?


Florisuga mellivora – Guyane française – France – Septembre 2022


SOURCES / POUR EN SAVOIR PLUS SUR CET ÉTONNANT PHÉNOMÈNE :

Jay J. Falk et al, Male-like ornamentation in femalehummingbirds results from social harassmentrather than sexual selection, Current Biology(2021)

Jay J. Falk, Rubenstein Dustin R, Rico-Guevara Alejandro, Webster Michael S. Intersexual social dominance mimicry drives female hummingbird polymorphism, Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences (2022)

DÉCOUVREZ D’AUTRES COLIBRIS ET LEURS INCROYABLES CAPACITÉS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :