La haie sèche


Aussi appelée Haie morte ou Haie de Benjes. Nom issus du nom d’un écologue allemand, Herman Benjes, qui a remis à la mode cette technique et ses intérêt, qui a été probablement utilisée depuis des millénaires.

Le concept ?

👉Réintégrons le bois mort dans nos jardins. Il est d’une utilité et d’une source de vie inestimable !
👉Entasser à l’horizontale au sol, jusqu’à 1,5mètre de haut, des branches coupées, bois mort, rameaux issus de nos tailles/élagages entre des poteaux pour les maintenir dans espace donné.
👉Il n’y a pas de règle pour la longueur et la forme de l’ensemble, cela dépendra de vos objectifs.
👉La haie sèche peut être aussi large et longue qu’une haie vivante pour servir de bordures/délimitation entre propriétés ou parcelles agricoles sur plusieurs dizaines de mètres, cassant ainsi les vents dominants ou les vents froids qui rentrent sur votre terrain.
👉Mais elle peut aussi n’être réalisé que sur deux ou trois mètres pour séparer des espaces au sein du jardin avec diverses formes voir même des recherches d’esthétisme en faisant du plessage.
👉Ce recyclage de la matière organique est ce qui se passe dans la nature, la plante/le bois est rendu et réabsorber par le sol, lui rendant ainsi ses éléments. Ce processus que recrée la haie sèche est un maillon essentiel de la chaîne trophique de votre jardin !

Quels sont les intérêts de cette haie ?

1. Gratuite ou presque : peu d’outils, pas de matériaux extérieurs (peut être des piquets/poteaux mais qui peuvent être des branches épaisses/troncs)
2. Robuste (empêche passage sangliers) et durable
3. Facile à construire, et à alimenter (toute matière organique peut y être intégrée)
4. Intérêts multiples pour la biodiversité (déclinés plus bas) !
5. Effet coupe-vent donc création de microclimat sur le terrain
6. Création de zones protégées propices pour le potager
7. Potentiels tuteurs pour des grimpantes
8. Création de matière organique/humus, enrichissement du sol, protection contre l’érosion
9. Recyclage de « déchets verts » en création d’humus et refuge pour la faune
10. Potentielle de stockage de bois morts /branches illimité (ou presque) grâce à sa dégradation. Donc plus d’évacuation des « déchets verts » hors du jardin pour ceux qui le font.
11. Implantation d’une haie vivante locale, gratuite et spontanée à terme.

Une haie sèche est un réservoir à biodiversité incroyable !


Elle représente un maillon essentiel pour la chaîne alimentaire : microfaune – mesofaune – macrofaune
De très nombreux organismes sont xylophages ( bactériens, microbiens et fongiques, invertébré, arthropodes) et sont conditions à l’installation du reste de la chaîne alimentaire et à l’équilibre

👉Pour les insectes :

⚠ 50% d’insectes qui vivent au dépend du bois mort sont menacés. ) coléoptères, hyménoptères, lépidoptères…

-Lieu de reproduction (insectes saproxyliques)
-Lieu de nourrissage (insectes xylophage, chasseurs de xylophages, arachnides etc)
-Abris à de nombreux insectes


👉Pour les amphibiens :

-Abris et zone d’hibernation (tritons & crapauds entre autres)
-Zone de chasse
-Cachettes

👉Pour les oiseaux :


-Lieu de chasse aux oiseaux (rougequeue noir & à front blanc, rouge gorge familier, bergeronnette, troglodytes, pipit des arbres, entre autres)
-Lieu de cachettes voir de nidification pour des oiseaux : troglodyte mignon, rouge gorge familier

👉Pour les mammifères :

lieu de cachette, chasse, hibernation et reproduction pour le hérisson, belette, fouine, martre et micromammifères


👉Pour les reptiles :

Propose lieu de chasse, thermorégulation voir reproduction pour certains lézards et serpents

👉Elle représente un corridor écologique et des zones de circulation privilégiées pour la faune.
👉Vous l’aurez compris, une immense diversité animale colonisera rapidement ce nouveau lieu, tant pour se nourrir, se reproduire, se cacher, se reposer, se déplacer. Un havre de paix et une zone de chasse terrifiante à la fois pour tout ce beau monde.

👉 En cassant le vent, la haie sèche va créer un microclimat qui peut être agradé en fonction de l’orientation au soleil, on peut ainsi créer une zone de culture potagère idéale et permettre ainsi à de nombreux butineurs et insectes volants d’arriver grâce à la protection du vent, voir les alliées du jardiniers à proximité pour les libérer du surnombre de limace par exemple grâce à la présence de carabes ou hérisson, ou la chrysope pour vos pucerons, tous présents dans votre haie sèche

CONCLUSION

Je vous invite ainsi, lors de vos prochaines tailles de haies (qui doivent se faire entre septembre et mars pour préserver les nidifications à l’œuvre à cette période) ou lors de l’entretien de vos arbres têtards, d’alignements, de garder les branches coupées et créer une haie sèche pour obtenir tout ces bénéfices au jardins.

👉A minima, essayer de proposer un petit tas de bois mort dans un coin du jardin pour obtenir une partie des intérêts pour la faune qui ont été cités !

3 commentaires sur « La haie sèche »

  1. Vraiment superbe ! Je vais bientôt avoir ma maison, la plus autonome et respectueuse possible, dans laquelle tout est à faire, à l’extérieur aussi. Je cherchais comment réaliser ce type de haie, les conseils et l’illustration vus ici vont m’aider : merci beaucoup.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :