Le Crapaud épineux borgne


Même quand des malheurs nous arrivent, on peut se relever et continuer à avancer

Dans nos écosystèmes, la prédation fait partie du quotidien.
Comme l’a expérimenté ce crapaud épineux qui a perdu un œil lors d’une fâcheuse rencontre.

Nous l’avons oublié, nous, homo sapiens, car nous n’avons plus peur de se faire manger dès lors que l’on sort de chez nous, quand on est à découvert, lorsqu’on va chercher à manger, lorsque l’on est dans un endroit inconnu, lorsqu’on part en vacance..

Nous n’avons plus de prédateurs, ou presque, et ainsi nous avons perdu ce qui caractérise pourtant la majorité des espèces animales et de tout temps : l’idée qu’il faut se cacher, ou a minima se tenir en état d’hypervigilance constante car des prédateurs peuvent rôder et mettre fin à notre existence, et ce pour permettre l’existence ou le maintien d’autres vies.

De la mort né la vie, et cette boucle est un éternel recommencement, sans bien ni mal, juste un écoulement de phénomène magiques, attendrissants et tragiques à la fois pour notre œil d’homo sapiens.

La nature est incroyable

Buffo Spinosus (borgne) – Crapaud épineux – Morbihan – Juin 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :