L’incroyable Belle Dame !


Saviez-vous que ce papillon vient de traverser la méditerranée et les Alpes pour parvenir jusqu’à nous !?

Certains même continuent jusqu’au cercle polaire !

L’observation de ce papillon aujourd’hui en Provence mérite un article pour vous le présenter et vous donner les pistes pour le favoriser au jardin!

Reprenons au début, la Belle dame porte le nom de Vanessa Cardui, certains l’appelle Vanesse du Chardon, ou encore Vanesse de l’artichaud !

On l’observe souvent le long des lisières forestières et en bords de chemin jusqu’à plus de 2000m d’altitude !
Comme les autres papillons, sa présence sera déterminée par la présence de sa/ses plantes hôtes, voir ci dessous !

Tout les ans, cet incroyable papillon traverse la méditerranée au printemps pour parvenir jusqu’à nous, alors qu’ils ont passés l’hiver au chaud en Afrique du nord, mais tous ne s’arrêtent pas à cette incroyable prouesse, d’avoir volé des jours au dessus d’une mer sans s’arrêter, malgré le vent la pluie, le froid lors de la traversée des Alpes, volé 3000km certains ont même été observés jusqu’au Spitzberg !

Un record de 6400KM

Il s’agit souvent de la deuxième génération qui poursuit vers l’Europe du nord. Une troisième génération a souvent lieu et ce seront ces adultes qui redescendront en Afrique du nord avec quelques exceptions qui passeront l’hiver en Europe du sud (Sud Espagne, Sicile…)

Ce papillon, comme de nombreux autres, est dépendant de la présence de l’ortie que sa chenille (de couleurs jaune ocre ou olive foncé) affectionne, mais aussi les chardons, cardères, vipérine, plantain, mauves, bourrache..

Ce qui vous donne une raison de plus pour faire une place à l’ortie dans votre jardin, cette plante magique que l’on a présenté dans notre article ici :

La chenille se développe sur de nombreux chardons également, encore une plante à favoriser au jardin, et qui fera venir les sublimes oiseaux à la tête rouge et aux couleurs jaunes sur les ailes… les chardonnerets élégants !

Le papillon lui (imago : phase adulte) va se nourrir de nombreuses fleurs et sera donc à favoriser en donnant une place à la végétation spontanée dans votre jardin, ainsi qu’en ajoutant des plantes nectarifères et mellifères locales.

Mais souvenez vous, rien de tel que des fleurs sauvages spontanées pour aider les pollinisateurs et les butineurs !

Pensez à mettre de l’eau à disposition de la faune sauvage également sans risque de noyade

Autre fait incroyable :

« Une Vanesse pesant 73 milligrammes peut absorber 36 milligrammes de liqueur sucrée (Portier, de Rorthays), c’est-à-dire la moitié de son poids.  » – www.baladesentomologiques.com/-

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :