Pourquoi devrait-on être extrêmement prudent quand on observe un nid d’oiseau?


L’Araçari grigri qui vient nourrir son petit !

Pourquoi devrait-on être extrêmement prudent quand on observe un nid d’oiseau?

Car un oiseau dérangé pendant une phase de nidification peut abandonner sa nichée, et donc condamner ses œufs à ne pas éclore ou ses petits à une mort certaine.

En effet, premier scénario :

Un oiseau dérangé/menacé pendant qu’il construit/aménage son nid peut rapidement décider de l’abandonner et de le refaire ailleurs. Même si il a passé des jours/des semaines à le faire…

Deuxieme scénario, quand il y a dérangement alors que les œufs sont déjà déposés dans le nid, l’attachement s’accroît mais l’oiseau n’hésitera pas, en cas de danger/de pression trop intense exercée autour du nid, à recommencer tout le travail à zéro ailleurs.

Enfin, quand les oisillons arrivent, l’attachement des parents a encore grandi et l’oiseau hésitera d’avantage avant d’abandonner ses petits.

Ceci dit, si il reste au nid malgré votre présence, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas dérangés et qu’ils ne vivent pas un stress, ils essaient uniquement de protéger leur petit.
En effet, abandonner le nid à ce stade et tout recommencer à zéro demanderait beaucoup de temps et n’est pas toujours possible en fonction des périodes de reproduction, de migration pour certains, et des pics d’abondance en nourriture.

Ainsi, si nous tombons sur un nid, ou si nous avons connaissance de l’emplacement d’un nid, voici les recommandations pour limiter le stress et augmenter les chances de survie de la nichée :

👉Restez à distance (le plus possible) et observez aux jumelles. Tant pi si la photo n’est pas possible : une photo au prix d’un dérangement d’une espèce, ou pire d’une abandon d’une nichée, ne devrait jamais avoir lieu.

👉Soyez le plus discret /camouflé possible
👉Limiter le temps de dérangement autour du nid
👉Limiter le nombre de personne en même temps et limiter les présences en continue.
👉Renseigner votre observation sur faune-France afin d’aider les associations, scientifiques et ornithologues à mieux connaître les nidifications des espèces et mieux mettre en place des programmes de conservation!
👉Sensibiliser autour de vous les bonnes pratiques à avoir.

⚠️Et probablement le plus important : Ne jamais manipuler le nid ou les oisillons ! Exception faite dans le cadre scientifique ou de sauvetage sous conseil et encadrement d’un centre de soin spécialisé faune sauvage.

👏Merci à tous pour l’aide que vous apportez ou apporterez aux oiseaux !

👉Pour les locaux Guyanais qui connaissent ce nid d’Araçari, ils savent qu’il est positionné le long d’un sentier passant. Nous n’avons ainsi pas quitté le sentier pour l’observer.
Ce qui rend l’observation facile, mais du même coup favorise les risques de dérangement en cas de surfrequentation, de présence trop longue ou trop proche.

Pteroglossus aracari – Guyane Française – France- Février 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :