Étonnant souvenir d’un Orvet fragile, un reptile inoffensif à protéger !


Malgré cette photo qui peut paraître impressionnante, ce reptile s’avère être complètement inoffensif pour l’homme !

En effet cette photo est très zoomée : ce petit reptile ne mesure (en moyenne) qu’une trentaine de centimètres, et sa bouche et ses dents sont donc toutes petites !

Vous n’observerez quasiment jamais ses dents sur un individu vivant, beaucoup ignorent d’ailleurs qu’ils en sont pourvues!

Et même si vous le rencontrez (ce qui serait une chance) il cherchera à prendre la fuite immédiatement et il n’y aura absolument aucun risque de morsure, d’envenimation !

👉Un super prédateur pour les invertébrés !

Bien qu’insignifiantes pour nous, ces dents font la terreur des lombrics, limaces, escargots, chenilles, araignées, et d’autres arthropodes qui croiseraient son chemin ! 🐌🐛🪱🕷

👉Une espèce que l’on voit de moins en moins, menacée par les activités humaines :

L’orvet fragile porte bien son nom tant cette espèce discrète et fragile est frappée de plein fouet par l’avancée de l’homme, l’artificialisation des milieux et l’intoxication des sols et du vivant.

👉Comment l’aider au jardin :

Avant tout il s’agit d’une espèce intégralement protégée et il est donc interdit de les manipuler, de les garder en captivité, les déranger intentionnellement ou encore de les tuer !

Il y a encore trop de coups de pelles qui se perdent contre ce petit reptile en s’imaginant avoir à faire à un serpent venimeux qui va mettre fin à nos jours où à nos animaux de compagnies !

En réalité c’est bien l’inverse, l’orvet est une victime trop fréquente des chats domestiques dont on peut limiter la prédation. 🐈‍⬛

La meilleure aide qu’on puisse lui fournir : lui offrir des cachettes !

Elles agiront en plus comme des lieux de repos, de chasse, de thermorégulation :

🪵🪨🌱Tas de pierre, tas de feuilles, tas de bois morts en décomposition, souches, pierres plates, herbes hautes…

🌾L’orvet apprecie également le paillage dans nos jardins, où il trouve humidité, fraîcheur, sécurité et le garde manger. On le trouvera aussi dans notre compost pour les mêmes raisons.

Pour avoir encore plus de chance de l’observer, on peut lui offrir un garde manger encore plus diversifié.

🌿Pour cela rien de tel que végétaliser un maximum nos jardins ! Préférons les espèces locales, diversifions les essences et les strates.

Privilégions le fauchage plutôt que la tonte. Et mieux encore les fauchages tardifs.

A minima, pratiquons la tonte alternée permettant à la faune de se déplacer (fuir) d’un endroit à un autre.

🌾L’idéal étant de garder une zone d’herbes hautes au jardin.

🪵Comme mentionné plus haut on peut conserver un tas de bois morts au jardin qui apportera de nombreux avantages :

www.facebook.com/103925808270545/posts/166734995322959/

🍂De même pour le tas de feuilles mortes (50 cm de hauteur ~)sous les haies par exemple qui les aidera à passer les périodes rigoureuses au même titre que le Hérisson.

🧪Enfin, banissons les anti-limaces et les produits phytosanitaires au jardin pour espérer retrouver de la vie et de l’équilibre.

Anguis fragilis – PACA – Juillet 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :