Connaissez vous les Phasmes ?


Connaissez-vous déjà cet « insecte-branche » avec son physique et ses capacités de défense hors du commun ?

Voici quelques stratégies remarquables (des moins étonnantes aux plus incroyables !) des Phasmes pour échapper aux prédateurs :

👉« Ni vu ni connu » :

Une expression qui correspond malheureusement bien à cette espèce, car bien que ses capacités de camouflage lui permettent d’échapper aux prédateurs, elle n’est alors que peu observée, peu considérée, et donc peu protégée par l’avancée de l’Homme.

1️⃣Une forme très spéciale :

Pour sa survie le phasme a misé sur son invisibilité.

L’évolution lui a offert une apparence de brindilles (en France) de tiges, d’ecorce, voire même de feuille dans certaines parties du globe. On réalise souvent qu’il s’agit d’un insecte que lorsqu’il se met à bouger !

2️⃣Un environnement spécial pour le faire disparaître :

Les Phasmes se nourrissent (quasi exclusivement) de plantes, et se déplacent très peu. Le mimétisme doit alors coller avec son milieu (feuilles, tiges, branches) et avec sa couleur !

Les Phasmes sont donc souvent de couleur verte ou brune pour disparaître dans le décor.

Mieux que ça, les jeunes qui apparaissent dès le printemps au milieu des nouvelles plantes, arborent un vert clair comme ses hôtes.

Alors qu’à mesure que l’été arrive et que les plantes se teignent de jaune et de brun sous la chaleur, le phasme se brunit à mesure de ses différentes mues pour devenir adulte !

Et ce n’est pas le seul facteur, on observe des variations de couleur en fonction d’autres paramètres comme l’humidité, la température, la luminosité, etc.

3️⃣Caché par l’obscurité :

Le phasme est essentiellement nocturne, une fois de plus pour échapper à la plupart de ses prédateurs qui sont diurnes.

Ce seront essentiellement les jeunes que l’on observera de jour, sur le sommet d’une plante ou en déplacement.

Autrement, ces comportements ne s’observent que la nuit, la journée ils seront cachés et immobiles au cœur de la végétation.

👉Des épines contre les prédateurs :

Ronce frutescente (Rubus fruticosus) pruneliers épineux (prunus spinosa), mais aussi rosiers sauvages, aubépines, …vont encore augmenter la protection de ce Phasme Gaullois (Clonopsis gallica).

En effet, les prédateurs sont nombreux :

En majorité divers oiseaux, mais aussi des araignées, insectes, mammifères, reptiles, et les plantes piquantes ne sont alors pas de trop pour limiter la prédation.

👉Faire le mort :

Comme plusieurs espèces du monde animal, en cas d’attaque, ce Phasme est capable de se raidir subitement en lâchant son support, tomber au sol et rester parfaitement immobile pendant de longues minutes.

Une fois tombé, son camouflage va l’aider à disparaître entre les feuilles mortes et les branches au sol.

On appelle ce phénomène la thanatose.

👉S’amputer délibérément :

Vous connaissez surement déjà cette capacité pour la queue des lézards ?

Et bien ces Phasmes en sont également capables!

A la condition que l’appendice entier (souvent une patte-mais plusieurs sont possibles) soit sacrifié.

On appelle ce phénomène l’autotomie.

Chez l’adulte le membre ne repoussera pas, mais si cette technique est utilisée par un jeune phasme, il verra un morceau de son membre repousser à chaque mue ! Sans pour autant récupérer la taille complète dans la majorité des cas.

⚠️Il s’agit ici d’un article concernant les 3 espèces présentes en France, et plus particulièrement Clonopsis gallica qui est l’espèce ici représentée, la plus commune et la mieux répartie sur le territoire français.

A savoir qu’il existe environ 4000 espèces recensées dans le monde ! Chacune avec ses spécificités et ses techniques différentes de défense !

Par exemple en Asie, en cas de presence d’un prédateur, certains Phasmes vont, à l’inverse de l’invisibilité, miser sur les couleurs vives de leurs ailes qu’ils vont soudainement ouvrir en cas de présence d’un prédateur afin de l’effrayer ou tout du moins de le surprendre, leur permettant d’obtenir du temps pour s’enfuir.

Certains au Perou ont la capacité de projeter du liquide nauséabond à plus de 30cm de distance pour éloigner les prédateurs, quand d’autres en Chine ont misé sur une autre stratégie de défense, être tellement grand que cela dissuade de nombreux prédateurs, Phryganistria chinensis Zhao est ainsi le phasme et l’insecte le plus long du monde avec ses 62 cm !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :