Je trouve un oiseaux au sol, que dois-je faire ?


Voici les gestes conseillés et ceux à éviter !


🙏Merci à Déborah Wolf partenaire et rédactrice pour cet article plein de bons conseils !


👉 »Beaucoup de personnes veulent aider la faune sauvage et c’est super MAIS parfois en voulant aider et bien faire, on intervient alors qu’observer de loin aurait suffi 😉
👉Mais alors dans quelles situations devons-nous aider les animaux ? et surtout dans quelles proportions ?
👉C’est ce que nous allons essayer de vous résumer ici
👉Pour tous les animaux en détresse, une technique qui est conseillée par les centres de soins est celle du carton. Cette technique consiste à mettre l’oiseau en détresse dans un carton fermé avec des trous pour la respiration sans eau ni nourriture pendant environ 2h. Mettre du tissus/linge ou du papier journal dans le fond. Le fait d’être dans le noir et sans perturbation physique (avec nous et l’environnement), visuelle ou auditive leur permet de se remettre mieux de leurs émotions.
👉Merci d’éviter les contacts prolongés (dont les bisous, les câlins et les caresses) avec eux, en effet ils nous considèrent comme de potentiels prédateurs et cela les stresse d’avantage.
👉 Pour l’eau et la nourriture c’est comme pour les accidentés de la route par exemple. Comme nous ne savons pas ce qu’ils ont, ils pourraient faire une fausse route et s’étouffer. De plus, la majorité des oisillons ne savent pas boire (car l’eau est contenue dans leur alimentation donnée par les parents) donc leur mettre de l’eau directement dans le bec est très risqué.
👉Maintenant que la technique du carton a été donnée passons aux différents cas que l’on peut rencontrer

🟢 Cas 1 : Si l’oiseau est visuellement blessé, que ce soit un adulte ou un juvénile. Donc aile(s) qui pend(ent) ou sont asymétriques, une blessure/plaie est visible. Faites la technique du carton ET contactez rapidement un centre de soins.
⚠️ Attention si l’oiseau, pour les passereaux surtout, a un problème à la patte et se débrouille bien (n’a pas l’air mal en point) ne tentez pas de le récupérer. En effet, malheureusement pas grand-chose ne peut être fait pour des aussi petites pattes de passereaux, éventuellement une stabilisation pour que l’oiseau puisse poser la patte mais c’est tout. Nous ne parlons pas des espèces avec des pattes beaucoup plus grosses, chez qui beaucoup de choses peuvent être tentées

🟢 Cas 2 : si l’oiseau est faible (réagit peu, ne tient pas sur ses pattes, somnole, etc) il est important d’analyser l’environnement. Si vous avez vu qu’il s’agit d’une prédation chat ou d’un choc vitre, voiture ou autre, faites la technique du carton et tentez de le relâcher au bout de 2h. Les 2h sont importantes car souvent les séquelles n’apparaissent pas de suite donc ce laps de temps permet de mieux cerner si l’oiseau s’est remis ou non, si l’oiseau ne part pas ou ne part pas correctement, remettez le dans le carton toujours sans eau ni nourriture et contactez un centre de soins. Nous allons maintenant parler spécifiquement des cas des oisillons/juvéniles.
En effet, en fonction du stade de celui-ci, les actions à tester/faire ne sont pas les mêmes. Beaucoup de personnes ne le savent pas mais la majorité des juvéniles quittent le nid sans pour autant savoir voler. C’est tout à fait normal et cela s’appelle : la phase d’émancipation.

🔵 Cas 3 : Si l’oisillon est nu (peau à nu : rose). Il est urgent de réchauffer l’oisillon.
En effet, à ce stade les oisillons sont couvés par les parents à environ 40°degrès.
S’ils tombent hors des nids ils meurent la plupart du temps d’hypothermie. Ne tentez pas de suite de leur donner à boire ou à manger, en effet au début de leur vie ils ont ce qu’on appelle le vitellus, une sorte de poche de réserve de nourriture souvent de couleur blanchâtre au niveau du ventre, qu’ils doivent d’abord digérer. S’il est encore présent et que vous leur donnez à manger ils peuvent mourir car ne savent pas encore faire de fientes et cela peut donc être dangereux. Si les oisillons ne peuvent pas être remis DIRECTEMENT DANS les nids, faites la technique du carton sans oublier la bouillotte et contactez un centre de soins.

🔵 Cas 4 : Si l’oisillon a du duvet (sorte de petits fils, ne ressemblent pas à des plumes), il est également important de les réchauffer (cf cas 3) mais à ce stade les oisillons ne sont plus couvés en continu. On peut alors tenter une remise au nid (si c’est possible) ou alors une remise en hauteur. Pour cela, mettre les oisillons dans un carton OUVERT avec une bouillotte à accrocher à proximité du nid. Le carton peut être accroché au niveau d’une branche ou du tronc ou placé pas trop loin du nid en hauteur. Mettez-vous ensuite loin du carton et attendez au moins 3h/4h afin de voir si les parents viennent les nourrir
🙏 Il est important de ne pas nourrir ou mettre une coupelle d’eau dans le carton.
Si vous nourrissez les juvéniles, ceux-ci ne vont pas appeler les parents et les risques d’abandon sont multipliés. Pour l’eau ils risqueraient de se noyer car ne savent pas boire et risquent également une hypothermie s’ils mettent les pattes dedans. Si au bout de 3h/4h les parents ne reviennent pas, récupérez le carton, remettez une bouillotte si nécessaire, et contactez un centre de soins.
Vous pouvez l’hydrater en lui mettant 2/3 gouttes sur la pointe du bec à l’aide d’un coton-tige ou de votre doigt. Pour des raisons évidentes nous ne donnerons pas ce que vous pouvez leur donner en attendant d’être transmis à un centre de soins, merci pour votre compréhension. Si ce cas arrive et que vous n’arrivez pas à joindre un centre de soins, n’hésitez pas à nous contacter en message privé.

🔵 Cas 5 : Si « l’oisillon » à un mix de plumes et de duvet ou que des plumes. Il s’agit d’un juvénile en émancipation. C’est le dernier stade avant l’envol.
Souvent les juvéniles sortent des nids avant de pouvoir voler et commencent à explorer les environs. Ils ne sont pas abandonnés, les parents viennent les nourrir au sol et commencent à leur apprendre à chasser. Le mieux dans ces cas-là, est de laisser les juvéniles tranquilles, ils savent se cacher et se débrouiller. Si vraiment l’environnement n’est pas sécurisé, vous pouvez mettre le juvéniles dans une branche ou autre part en hauteur à proximité de l’endroit trouvé. Récupérer les juvéniles chez soi et les amener dans un centre de soins doit être le dernier recours, si vraiment la situation le demande. Le mieux si vous sentez que vous êtes dans cette situation est de contacter un centre de soins, de leur montrer une photo ainsi qu’une description de l’environnement et de suivre leurs recommandations
🙏 Si vous les récupérez malgré tout, faites la technique du carton 😉 Il existe cependant 2 exceptions dans les juvéniles, où les cas 3 à 5 ne doivent pas être suivis sous peine que l’oiseau ne meurt.

🔴 Les effraies des clochers : en effet, chez cette espèce les juvéniles ne sortent pas des nids avant de savoir voler. La phase d’émancipation se fait dans les nids. Si vous en trouvez à terre et qu’une remise au nid est impossible. Faites la technique du carton et contactez un centre de soins.

🔴 Les martinets : en principe, les martinets sortent des nids uniquement lorsqu’ils savent voler et passeront ensuite leur vie entière en vol sans se poser. Cette espèce se nourrit, se reproduit et dort en volant. 😀 Si vous trouvez un juvénile de martinet (ou même un adulte) au sol c’est forcément un martinet en détresse, car les parents ne viendront pas nourrir les juvéniles au sol. Mettez le martinet dans un carton et contactez un centre de soins. Voilà pour les cas majeurs que vous pourrez rencontrer. 🙂 Dans tous les cas, il est important de ne pas effectuer des gestes de soins, de nourrissage ou d’hydratation seul sans l’avis d’un centre de soins
🙏 Si vous avez le moindre doute sur la situation contactez un centre de soins AVANT de prélever les animaux de leur environnement. Voici la carte des centres de soins : https://www.w-r-u.org/liste-des-centres


👉Quelques sites que vous pouvez consulter sans hésitations

https://nord.lpo.fr/soins-animal-en-detresse/#:~:text=Capturez%2Dle%20avec%20prudence%2C%20pr%C3%A9cautions,%C3%A9lastique%20ou%20du%20ruban%20adh%C3%A9sif%20!

https://nord.lpo.fr/oisillon-tombe-du-nid-juvenile-poussin/

https://paca.lpo.fr/soins-animaux/actualite-centre/725-animaux-sauvages-en-detresse-que-faire

https://paca.lpo.fr/soins-animaux/conseiller/fiches-conseils https://paca.lpo.fr/images/mediatheque/fichiers/section_soins_animaux/conseils/fiche_conseils_jeune_oiseau_jardins.pdf?fbclid=IwAR1d9KZJSkGWe_A_uYmhv5cHMb-IupsvhU44QXcV4yuH_QHfj28NnGPgPLk

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :