Au menu : DĂ©clinaison d’orties ! đźŚż


Beaucoup de monde pense encore beaucoup de mal de cette plante, ou lui sont indiffĂ©rent, alors qu’elle fait partie de l’histoire culturelle, alimentaire, mĂ©dicinale, pharmacologique, vestimentaire, mĂ©nagère, de très nombreuses civilisations/peuples par delĂ  les siècles, nous avons simplement Ă©garĂ© ces connaissances ancestrales.


Elle a tellement d’intĂ©rĂŞt que si vous me demandez quelles plantes mettre en prioritĂ© dans votre jardin, je vous rĂ©pondrai l’ortie dans le Top 10 !


Présentation générale :


L’ortie fait partie de la famille des Urticacae (du latin urtica / uro = brĂ»ler ) qui comprend plus de 700 espèces rĂ©parties Ă  travers le monde, et 5 en France : l’ortie dioĂŻque (la grande ortie), l’ortie brĂ»lante (la petite ortie), l’ortie Ă  membranes, l’ortie Ă  pilules et l’ortie de Dodart.
Toutes ont un aspect similaire : ce sont des plantes Ă©lancĂ©es de 20 cm Ă  1m de haut, Ă  tige quadrangulaire et Ă  feuilles opposĂ©es par deux, Ă  fleurs petites en grappes verdâtre qui ont 4 sĂ©pales et pas de pĂ©tales (apĂ©tales) sur lesquelles se retrouvent les fameux poils urticants. Le fruit qui en ressort se nomme l’akène.
MalgrĂ© la guerre « brĂ»lante » qui les oppose depuis des millĂ©naires, les orties ont toujours Ă©tĂ© sur les traces de l’homme.
Comme si elle nous suivait pour nous inviter à profiter de tout ces bienfaits dans différents domaines :


Intérêt pour la biodiversité :


L’ortie attire une diversitĂ© d’espèces incroyable !
Pas moins d’une centaine d’espèces d’insectes utilise cette plante dont une trentaine en sont complĂ©tement dĂ©pendant.A l’image des Apions de l’ortie, charançon de l’ortie, mouche mineuse de l’ortie, ou chez les fameux papillons de jours la Petite Tortue, le Paon du jour, la Carte gĂ©ographique, le Robert le Diable, le Vulcain et la Belle dame
Les colĂ©optères et les lĂ©pidoptères sont les espèces qu’on retrouve le plus : une vingtaine de papillon en ont Ă©galement fait leur plante hĂ´te et ne vous raviront de leur prĂ©sence que si vous lui faite une place au jardin !
Chrysopes, taupins, longicornes, larve de coccinelle, carabes sont autant d’invitĂ©s qui viennent apporter leur rĂ´le aux Ă©cosystèmes environnant cette plante qu’ils utiliseront.
Autant que vous le pouvez, maintenez hors de fauche une petite zone propice oĂą les orties pousseront et amèneront avec cet immense cortège d’insectes et leurs prĂ©dateurs au jardin, Ă©quilibre et rĂ©silience ! Mais ce n’est pas tout :


Une plante Ă  mettre dans notre assiette !


L’ortie est une des plantes les plus riches sur le plan nutritionnel.
Elle contient en moyenne 81% d’eau ; 25% de son poids sec en protĂ©ines ; 8% de son poids sec en lipides ; 61 kcal pour 100g ; tous les acides aminĂ©s essentiels ; des vitamines C, A, E, B1, B2, B3, B6 ; une grande quantitĂ© de fer, de calcium, de phosphore, de manganèse, de magnĂ©sium, de potassium et de cuivre.

Dès le IIème siècle on cuisait des racines d’ortie avec de la viande pour l’attendrir, parfois consommĂ©e cuite ou crue comme lĂ©gume, pour l’huile de ses graines, dans des boissons fermentĂ©es, pour faire cailler le lait et mĂŞme comme substitut au tabac. Plus tard on lui accorde aussi d’amĂ©liorer la conservation de la viande et des fruits/lĂ©gumes
Elle se consomme de multiples manières : Crue, en salade, en Soupe, tarte, tisane, dĂ©coction, omelette, bière, etc…


Ici nous avons préparé :


-un bouillon d’orties-une soupe d’orties, fanes de radis, pommes de terre, oignon, gingembre.
-Une tarte Ă  l’orties et au comtĂ© (pate brisĂ© petit Ă©pautre-oeuf-creme d’amande-orties-comtĂ©)
-un sautĂ© de courgette tofu parsemĂ© de crème d’amande Ă  l’ortie

Une plante médicinale


L’ortie a Ă©tĂ© Ă©normĂ©ment consommĂ© et testĂ©e par delĂ  le monde et les Ă©poque et de nombreuses propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales lui sont aujourd’hui accordĂ©es, en voici uneliste : AnalgĂ©sique, Anthelminthique, Anti-arthritique, Anti-asthĂ©nique, Anti-cholestĂ©ronĂ©mique, Anti-fongique, Anti-hyperglycĂ©miant, Anti-inflammatoire, Anti-microbien, Anti-oxydant, Anti-rhumatismal, Anti-ulcĂ©ration, Bradycardiaque, DiurĂ©tique, Hypotensif, HĂ©patoprotecteur, Immuno-stimulant [4, 61]


D’autres rĂ´les (pas moins intĂ©ressants) survolĂ©s :


Fourrage pour les animaux domestiques, le fameux purin d’orties au jardin, l’utilisation des fibres ( depuis des milliers d’annĂ©es, et rĂ©cemment pour l’anecdote pendant la première guerre mondiale, une sociĂ©tĂ© de culture de l’ortie a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e qui avait pour but de produire de la fibre et des rĂ©sidus pour le fourrage des animaux, pour les industries papetières et pour la teinture. Papiers, cordes, draps, filets de pĂŞche et voiles, vĂŞtements, billets etc…


OĂą la planter ?


Elle affectionne les sols bien pourvus en matières organiques en cours de décomposition, enrichis en azote et en phosphates par le dépôt de déjections animales et d’urines, à proximité des zones habitées, le long des chemins et des haies.
Cet article n’a pas vocation d’ĂŞtre exhaustif, loin de lĂ , mais de susciter votre curiositĂ© pour cette plante incroyable victime de prĂ©jugĂ©s et de sa mauvaise rĂ©putation uniquement basĂ©e sur sa mĂ©connaissance 🙂

Et vous, quelle est votre utilisation de l’ortie ?!🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :